dimanche 21 septembre 2014

Colère


Face à un colérique, quelle est l'attitude à adopter au moment d'une crise ?
Tout d’abord, il faut savoir qu’une personne colérique est une personne qui souffre. Cette personne tente de façon maladroite de diminuer sa souffrance en s’en prenant aux autres, et en leur reprochant de souffrir à cause d’eux. En vérité, il n’en est rien, le colérique souffre pour des raisons très anciennes, qui n’ont rien à voir avec son entourage actuel. Ou presque rien à voir. La colère envers son partenaire permet au colérique d’évacuer sa souffrance en se persuadant que tout son malheur vient de l’autre.
En fait, en évacuant sa souffrance de cette façon, le colérique fait souffrir son entourage, ce qui en pleine crise lui échappe complètement. Il peut, cependant, s’en rendre compte quand la crise est passée. Mais certains le minimisent totalement.
En général, quand le colérique s’en prend à son partenaire, celui-ci vit un traumatisme, que cela soit dû aux cris, aux insultes, ou à des manifestations violentes. Le partenaire peut réagir par le calme, mais parfois aussi de façon plus affirmée, quand les attaques sont particulièrement virulentes, et considérées par lui comme injustifiées.
La seule attitude qui serait vraiment payante, serait que le conjoint du colérique cesse au plus profond de lui-même de se sentir concerné. Et que par conséquent, les paroles prononcées, ou les actes produits pendant la crise ne l’atteignent réellement pas.
Pour lire la suite : http://sylvieprotassieff.blogspot.fr/p/difficultes-relationnelles.html
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire