dimanche 19 février 2012

Freud, détective privé ... ou pourquoi je suis devenue psy ...

Enfant, ma vie était très solitaire, et la lecture occupait tout mon temps libre. Vers 14 ans, j'avais lu à peu près tout Alexandre Dumas, Arsène Lupin, et Sherlock Holmes. J'ai pensé un moment que ma vie était "finie" !
Un jour, traînant mon désœuvrement dans la bibliothèque de mon quartier, j'ai découvert un livre de vulgarisation sur la psychologie et un autre sur la psychanalyse. Passionnant !
Quand j'ai eu compris à peu près de quoi il s'agissait, je me suis tournée vers le rayon Freud. Et là, j'ai dégusté les "Cinq psychanalyses", "Un souvenir d'enfance de Léonard de Vinci", "Le mot d'esprit et sa relation à l'inconscient", "Psychopathologie de la vie quotidienne", en particulier.
Je ne comprenais pas tout, loin de là, mais je m'étais embarquée dans le plus fabuleux roman policier qui soit : celui où l'on devient détective de soi-même, pour sa propre vie.
Il y avait récemment un article d'Elisabeth Roudinesco dans le Monde, intitulé "Sherlock Holmes, enquêteur freudien". http://abonnes.lemonde.fr/livres/article/2012/02/16/sherlock-holmes-enqueteur-freudien_1643977_3260.html. Cela m'a fait repenser à cette époque.